Le 400 - Brive - Coworking, image, médias et numérique - Location de bureaux, studios radio/TV et Tiers Lieu


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’association Le 400 mise sur un nouveau projet de tiers lieu

Rédigé le Mardi 12 Juillet 2016 à 22:56 | Lu 521 fois modifié le Mardi 12 Juillet 2016


Après la fermeture de l'Usine numérique à Saint-Viance, l'association le 400 revient à Brive avec un projet de tiers lieu ; un endroit où idées, équipements et savoir-faire se partagent.


Acteurs sociaux, éducatifs et culturels

cr  Caroline Girard pour La Montagne du 12/07/16
cr Caroline Girard pour La Montagne du 12/07/16
Des « créateurs de liens », voilà ce à quoi ils aspirent. Ils, ce sont les nouveaux occupants de l'ancien centre de formation de l'Union compagnonnique, situé sur les hauteurs de Brive. « Le gros du déménagement se fera entre le 15 et le 30 juillet, entame Philippe Chapot. Nous avons tout le matériel des studios de tournage à déplacer et une surface de 1.400 mâ à aménager ». Dans ces locaux inoccupés depuis 2012, le 400 prendra place, d'ici quelques jours, aux côtés de l'Union compagnonnique de Brive et de Karine Machat pour donner naissance à un tiers lieu ; « un lieu où nous avons tout à mettre en commun pour faire quelque chose de plus grand », poursuit le président de l'association.

Il y a tout juste trois mois, les parties prenantes du projet se sont rencontrées « un peu par hasard, explique Karine Machat. J'avais envie d'imaginer un lieu où mutualiser les espaces et les compétences, faire en sorte que les populations se rencontrent et que nous ayons un réel espace de mixité sociale ».

A l'initiative de l'idée, la dynamique Briviste a saisi la balle au bond : le 400 allait déménager, l'UCFPC (*) voulait rouvrir son centre de formation, il ne restait plus qu'à trouver le lien qui allait les unir. Et ce fut le numérique. « On n'invente rien. Il y a déjà des structures existantes, mais il fallait identifier les manques, trouver la clé », enchaîne Karine Machat.

« Il n'est pas question de marcher sur les plates-bandes de qui que ce soit, mais de réunir les offres, de se servir de l'existence du 400 pour devenir une sorte de guichet "unique" capable d'accueillir des projets, et de les accompagner si les aides suivent », complète Philippe Chapot.

Suite de l'article sur La Montagne par Caroline Girard

#ActuellementAu400 | Tiers Lieu by Le 400 | Les services | Adhésion | Presse | Les Chroniques




Offre de stage rémunéré urgente - Concepteur de livre interactif H/F basé au 400

La maison d'édition Gaut & Senon est spécialisée dans la production de contenus pour enfants.
En juillet 2016 une nouvelle collection jeunesse est sortie ! Cette dernière met en scène Thérébentine, une jeune fille malicieuse, dans une BD sans texte. Le tome 1 est commercialisé et sera bientôt suivi d'autres, en cours de conception.