Le 400 - Brive - Coworking, image, médias et numérique - Location de bureaux, studios radio/TV et Tiers Lieu


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cas "Comic Sans MS"

Rédigé le Mardi 27 Janvier 2015 à 10:00 | Lu 176 fois modifié le Mardi 27 Janvier 2015


Pourquoi tant de haine ?


Ceux qui l’utilisent subissent régulièrement les quolibets des graphistes et autres designers de bon goût, à cause de sa pauvreté esthétique et fonctionnelle. Pourtant, ce n’est pas la seule typo hideuse existante, il y en a des biens pires. Alors pourquoi tant de haine? Chez les graphistes et les directeurs artistiques, il est depuis bien longtemps, de bon ton de regarder de très haut ceux qui osent braver l’inconnu, le douteux, l’odieux de la police Comic Sans MS.

Cette typo arrive même à faire oublier les résultats de recherches importantes, de nombreux articles sont consacrés au boson de Higgs et à la découverte par le Cern d'une 25e particule. Mais beaucoup sont passés à côté du vrai scoop de la présentation: l’utilisation du Comic sans ms comme police d’écriture. C’est le site The Verge qui a repéré l’horrible information. Sur Twitter, les réactions n’ont pas tardé. Alastair Houghton a été choqué par cette utilisation:
«Vous n’avez pas de goût. Utiliser Comic sans (sauf dans une bande dessinée) est comme faire de la physique avec des unités impériales.»

Mais il existe des défenseurs de cette police !

Le site : http://comicsansproject.tumblr.com/ a lancé un détournement des logos des enseignes, marques...avec cette police.

Jugez plutôt! Et vous alors ? Pour ou contre cette police?
Réagissez sur Facebook via notre page !

#ActuellementAu400 | Tiers Lieu by Le 400 | Les services | Usager | Presse | Les Chroniques




Offre de stage rémunéré urgente - Concepteur de livre interactif H/F basé au 400

La maison d'édition Gaut & Senon est spécialisée dans la production de contenus pour enfants.
En juillet 2016 une nouvelle collection jeunesse est sortie ! Cette dernière met en scène Thérébentine, une jeune fille malicieuse, dans une BD sans texte. Le tome 1 est commercialisé et sera bientôt suivi d'autres, en cours de conception.