Le 400 - Brive - Coworking, image, médias et numérique - Location de bureaux, studios radio/TV et Tiers Lieu


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un article sur le FEJ !

Rédigé le Vendredi 1 Mai 2015 à 17:13 | Lu 102 fois modifié le Samedi 2 Mai 2015


Merci à la montagne !


Vous ne connaissez pas la plateforme ?


En Corrèze, l’association Le 400 lance une web télé pour les jeunes

L’association Le 400 a lancé, vendredi 24 avril, dans l’Usine numérique de Saint-Viance, le portail Jeune reporter numérique, préfiguration d’une web TV par et pour les jeunes.
Dans les collèges et lycées du département (et de la Région tout entière), la sauce est en train de prendre. À Edmond-Perrier à Tulle, à Jean-Lurçat à Brive, comme à Saint-Junien ou Bellac, des jeunes sortent des rangs, investissent les couloirs ou la ville, Ipad en main et imagination en bandoulière, pour filmer des mises en scène, écrire des scénarios, concevoir des contenus numériques.
Des contenus que l'association Le 400 entend valoriser et mettre à disposition du plus grand nombre grâce à un projet de web TV transmédia. « JT, reportage, fiction, web-série, on peut imaginer toutes sortes de contenus, avance Philippe Chapot, président du 400. On pourrait commencer avec une émission mensuelle, passer des programmes en direct ou en différé. Dans l'idéal, il nous faudrait 30 à 50 jeunes reporters sur le département, dont une dizaine plus réguliers pour assurer le suivi de la chaîne ».
Appel à projets Le 400 se donne un an pour constituer son équipe de jeunes reporters numériques. Pour ce faire, elle compte sur le souffle suscité par l'appel à projets lancé par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et du FEJ (le Fonds d'expérimentation pour la jeunesse) autour de « l'éducation populaire par et pour les jeunes : pratiques numériques, lieux innovants, médias de jeunes ». Sélectionnée avec 49 autres structures, elle a obtenu le financement d'un portail Jeunes reporters numériques (JRN).
À l'adresse jeune-reporter-numerique.com, une plate-forme s'ouvre aux jeunes de 7 à 25 ans sur laquelle ils peuvent obtenir des conseils techniques, des astuces créatives, et déposer leurs contenus personnels. « Textes, images, vidéos, audio, nous ne sommes pas là pour limiter les supports qu'ils voudraient utiliser, assure Philippe Chapot. Les entreprises du numérique vont demander à ces jeunes d'avoir des notions sur tous ces secteurs d'activité. L'idée, c'est donc de les habituer à être multi-casquettes, pour appréhender comment ça fonctionne et leur faire découvrir d'autres métiers ».
 
Amandine, une collégienne, a versé sur la plate-forme un article sur la Résistance. Les équipes du collège Jean-Lurçat ayant participé au Cityraid Andros ont tourné et monté sur leurs Ipad des reportages sur cette épreuve atypique ; ils poursuivront leur reportage lors de la finale parisienne, en juin, avec passage par l'Élysée. Toujours à Jean-Lurçat, les élèves de SEGPA ont envoyé les bandes-annonces de leur film Meurtre au collège, réalisées sur Imovie et Ipad lors d'ateliers numériques.
« L'objectif, c'est d'inciter les jeunes à produire des contenus » « On les laisse évoluer, parce qu'il faut que ça leur plaise et qu'ils aient envie de montrer leur travail à leurs copains et d'apprendre, poursuit Philippe Chapot. L'idée avec la plate-forme, n'est pas de rendre ces contenus accessibles à tout public, mais d'accompagner les jeunes et de leur donner des conseils », poursuit Philippe Chapot.
Le portail Jeune reporter numérique est adossé à un vrai réseau social, avec échanges d'actus, de messages et d'avis de ceux qui les ont regardés. Une galerie photos leur permet également de déposer leurs clichés, que les conseils d'un réalisateur pourront bonifier. « L'objectif de la plate-forme, c'est d'inciter les jeunes à produire, puis de constituer des équipes qui ont envie de poursuivre cette 'uvre en dehors de l'école, jusqu'à créer une identité Jeune reporter numérique et à lancer la web TV », lance Philippe Chapot.
 
Blandine Hutin

#ActuellementAu400 | Tiers Lieu by Le 400 | Les services | Adhésion | Presse | Les Chroniques




Offre de stage rémunéré urgente - Concepteur de livre interactif H/F basé au 400

La maison d'édition Gaut & Senon est spécialisée dans la production de contenus pour enfants.
En juillet 2016 une nouvelle collection jeunesse est sortie ! Cette dernière met en scène Thérébentine, une jeune fille malicieuse, dans une BD sans texte. Le tome 1 est commercialisé et sera bientôt suivi d'autres, en cours de conception.