Menu


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rédigé le Lundi 10 Novembre 2014 à 11:00 | Lu 64 fois modifié le Lundi 10 Novembre 2014 à 09:40

Mais qui va diriger internet ?


Polémiques en cascade suite aux évolutions des noms de domaine...


L'Icann s'est vu assigner une mission :

Votre site en .limousin, .eau, .durant..... ?

Chargée d'attribuer les noms de domaine et placée sous la tutelle de l'Administration américaine, une mission d'expansion et de redistribution des cartes. En septembre 2015, l'Internet devrait avoir changé de visage. Pour ses 4 milliards d'utilisateurs, cette transformation sera toutefois invisible. Ils taperont toujours les www. pour accéder aux 250 millions de sites recensés dans le monde.

Un système autorégulé

Les intérêts en jeu sont considérables, mais les outils de décision censés élaborer les scénarios de l'avenir se révèlent totalement décalés. Au lieu de se terminer par les classiques «.com», «.org» ou «.fr», pourront aussi finir par «.hotel», «.alsace», «.vin» ou par des centaines d'autres extensions, y compris des marques commerciales comme «.sncf»

Organe principal de régulation et installé par le président Clinton en 1998. L'Icann, l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet), est une société de droit californien à but non lucratif, mais placée sous la tutelle du département américain du Commerce.

Brainstorming planétaire et polémique au programme

Au-delà de la question de l'avenir personnel du président, les atermoiements actuels ouvrent aussi la porte aux velléités de certains pays de créer purement et simplement leur propre Internet.
«Techniquement, affirme un ingénieur, c'est à la portée de n'importe quel développeur un peu habile.» La Russie brandit cette menace, la Chine montre son intérêt...

C'est un des  arguments des détracteurs à ce remaniement. En effet, ce système est complètement obscure pour la plupart, pour ne pas dire la majorité des particuliers et entreprises et pourrait laisser la place à toutes les dérives imaginables. Histoire de gros sous ? Assurément....

Sources




#ilEtaitUneFois - Le nouveau 400

Réservez vite votre espace au "nouveau 400 - espace de coworking" 12 place Jean-Marie Dauzier, dans nos nouveaux locaux !Bâtiment historique en plein coeur de ville, entièrement rénové : 3 salles, 3 ambiances pour travailler en douceur...
20 bureaux en open-space, une salle confidentielle à louer à l'heure... On vous attend !